Soutenance de thèse - Mme Imen SAFRAOU, le mercredi 8 juillet 2009 à 14h00

30.06.2009

Mme Imen SAFRAOU présente ses travaux intitulés "Efficacité des publicités intergénérationnelles à dominante émotionnelle positive auprès des personnes âgées", en vue de l'obtention du Doctorat en Sciences de Gestion.

 

La soutenance a lieu le mercredi 8 juillet 2009 à 14h00, salle D520.

 

Membres du jury :

 

Mr Christian DERBAIX, Professeur, Faculté Polytechnique de Mons, Rapporteur du jury

Mr Bertrand URIEN, Professeur des universités, Université de Brest, Rapporteur du jury

Mr Denis DARPY,  Professeur des universités, Université Paris-Dauphine, Membre du jury

Mr Denis GUIOT, Professeur des universités, Université Paris-Dauphine, Directeur de thèse

 

Résumé :

Cette recherche se focalise sur l’étude des facteurs d’efficacité des publicités générationnelles versus intergénérationnelles, variant en fonction de leur contenu informationnel ou émotionnel, en matière de persuasion auprès des plus de 60 ans. Dans cette optique, trois principales questions ont été traitées. (1) Les plus de 60 ans réagissent-ils de la même manière que les individus plus jeunes face aux différentes stratégies publicitaires? (2) Afin de mieux cibler les plus de 60 ans, est-il plus opportun d’utiliser des publicités générationnelles et à dominante informationnelle, des publicités générationnelles et à dominante émotionnelle, des publicités intergénérationnelles et à dominante informationnelle ou des publicités intergénérationnelles et à dominante émotionnelle? (3) Quelle est l’influence des variables individuelles et en particulier celle de « l’âge subjectif » sur les réactions des plus de 60 ans envers les différents types de publicités? Cette étude s’intéresse à l’examen de l’efficacité persuasive des publicités à dominante émotionnelle positive utilisant des personnages intergénérationnels, auprès de la cible particulière des plus de 60 ans. Les principales conclusions sont les suivantes : (1) l’âge chronologique exerce une influence sur les réponses affectives et cognitives aux différents types de publicité, (2) lorsque la congruence entre l’âge subjectif de la cible et l’âge apparent des mannequins âgés est forte, les réponses affectives des 60-75 ans à la publicité sont plus favorables, (3) le besoin de cognition est plus faible chez les 60-75 ans que chez les 20-35 ans et le besoin d’émotion est plus fort chez les 60-75 ans que chez les 20-35 ans, (4) lors de l’exposition à des publicités informationnelles, les individus à faible besoin de cognition manifestent des réponses cognitives moins favorables que les individus à fort besoin de cognition et lors de l’exposition à des publicités émotionnelles, les individus à fort besoin d’émotion manifestent des réponses affectives plus favorables que les individus à faible besoin d’émotion, (5) lors de l’exposition à des publicités intergénérationnelles à dominante émotionnelle positive, les 60-75 ans manifestent des réponses affectives et cognitives plus favorables que lors de l’exposition à des publicités intergénérationnelles à dominante informationnelle, générationnelles à dominante émotionnelle positive et générationnelles à dominante informationnelle.

 

 

 

Mots clés : Personnes âgées, Publicités émotionnelles, Publicités générationnelles, Publicités informationnelles, Publicités intergénérationnelles.