Soutenance de thèse - Mme Aïssatou DIALLO, le jeudi 2 juillet 2009 à 14h00

30.06.2009

Mme Aïssatou DIALLO présente ses travaux intitulés "Dette, Croissance, Pauvreté et Inégalités : le cas de l’Afrique du Sud" en vue de l'obtention du Doctorat en Sciences Economiques.

 

La soutenance a lieu le jeudi 2 juillet 2009 à 14h00, salle D520.

 

Membres du jury :

 

Mr Philippe HUGON, Professeur émérite, Université Paris 10, Rapporteur du jury

Mr Thomas JOBERT, Professeur des universités, Université de Nice, Rapporteur du jury

Mr Jérôme CREEL, Université Paris-Dauphine, Membre du jury  

Mr Jean-François JACQUES, Maître de conférences, Université Paris-Dauphine, Membre du jury  

Mr Marc RAFFINOT, Maître de conférences, Université Paris-Dauphine, Directeur de thèse

 

Résumé :

L’objectif de cette thèse est d’évaluer l’efficacité de la politique économique du gouvernement de l’ANC (Congrès National Africain) en termes de croissance et de réduction de la pauvreté. Après son avènement historique au pouvoir en 1994, l’ANC a appliqué contre toute attente une politique libérale classique ; alors que le pays était en proie à d’énormes difficultés sociales. Nous nous sommes fixés pour objectif d’analyser l’impact de cette politique sur la stabilité macroéconomique, la croissance et la réduction de la pauvreté et des inégalités. Dans le chapitre I, nous décrivons le contexte économique de l’Afrique du Sud au lendemain de la transition démocratique ; et évaluons les performances économiques réalisées pendant la période post-apartheid. Une analyse de l’évolution de la pauvreté et des inégalités pendant la période post-apartheid y est également menée. Dans le chapitre II, nous confrontons les différentes thèses existantes sur la relation entre l’endettement, la croissance, la pauvreté et les inégalités. Dans le chapitre III, nous avons élaboré un modèle de projection de la dette sud-africaine, qui nous a permis d’évaluer la soutenabilité de la publique et de la dette extérieure de l’Afrique du Sud, dans un contexte d’instabilité. Dans le chapitre IV, nous avons évalué l’impact des politiques macroéconomiques saines prônées par le gouvernement de l’ANC sur la croissance. Cette évaluation s’est effectuée à travers l’analyse empirique des sources de la croissance de l’économie sud-africaine pendant la période post-apartheid. Le chapitre V apprécie l’efficacité de la politique économique de l’ANC en termes de réduction de la pauvreté et des inégalités, qui était le cheval de bataille de l’ANC avant son accession au pouvoir. Cette évaluation a été réalisée grâce à la mise en place d’un modèle économétrique qui a permis dans le même temps de mettre en évidence et d’interpréter les liens empiriques existant entre la croissance et certains indicateurs de bien-être des populations tels que les dépenses des ménages en santé et en éducation. Les outils de la méthodologie VAR ont été utilisés dans le cadre de l’analyse empirique réalisée dans les chapitre IV et V.

 

 

 

Mots clés : politiques macroéconomiques saines, croissance, soutenabilité de la dette, pauvreté, inégalités, VECM, Co-intégration, projection, balance des paiements, tableau des opérations financières de l’Etat, ANC, Afrique du Sud, apartheid, transition démocratique