Soutenance de thèse - M. Patrick GINTER, le mardi 27 janvier 2009 à 14h00

19.01.2009
Recherche et valorisation

M. Patrick GINTER présente ses travaux intitulés "Une approche évolutionniste des systèmes d'information et de communication dans les organisations contemporaines" en vue de l'obtention du Doctorat en Sciences de Gestion.

 

La soutenance a lieu le mardi 27 janvier 2009 à 14h00, en salle des thèses, D.520.

 

Membres du jury :

 

M. Ahmed BOUNFOUR , Professeur des Universités, Université Paris 11, Rapporteur du jury

M. Jacques THEVENOT, Professeur des Universités, Université de Nancy, Rapporteur du jury

M. Michel KALIKA, Professeur des Universités, Ecole de Management Strasbourg, Membre du jury

Mme. Florence DURIEUX,  Professeur des Universités, Université Evry Val d'Essonne, Directeur de thèses

 

Résumé :

Cette recherche-action en sciences de gestion se situe au carrefour des théories de l'information, de la firme, et de la vie. Elle visait à comprendre et caractériser les processus d'émergences et d'évolution des systèmes d'information et de communication (SIC), selon un angle intégratif et global qui prend en compte les facteurs cognitifs et environnementaux, incluant l'acteur dans la définition des SIC. L'approche évolutionniste des populations de SIC, traduit une dynamique continue et non linéaire, selon des cycles gradualistes d'essais­erreurs-sélection-rétention, et selon un schéma dual saltationniste. Le principe d'indéterminisme sur le long terme, met en lumière le jeu du hasard et de la nécessité lié aux acteurs autour et au sein du SIC, ainsi que l'effet de la flèche du temps entropique. L'évolution se réalise au travers de compétition, association ou coopération, et se traduit par la transmission d'un patrimoine téléonomique soumis à des variations sélectives dans le temps, et qui reflète les fonctions primaires du SIC. Il se caractérise par des bases génomiques de connaissances et relations, mobilisées et opérationnalisées au moyen de compétences et routines (dimensions intrinsèques du SIC), qui vont permettre la satisfaction de l'environnement selon le contexte et le problème à résoudre (dimensions extrinsèques). Les implications managériales cristallisent une vision plus intégrative des SIC considérés comme facteurs d'innovation continue, dont les processus d'évolution peuvent être facilités selon la complexité du problème à résoudre, et les contraintes liées au contexte historique et environnemental.

 

Mots clés : gestion, management, SIC, systèmes d'information et de communication, émergence, évolution, évolutionnisme, hasard et nécessité, flèche du temps, entropie, patrimoine génomique, populations de systèmes d'information et de communication, indéterminisme, analyse longitudinale, innovations, organisations.