Soutenance de thèse - M. Marcin FEDOR, le vendredi 23 janvier 2009 à 18h00

23.01.2009
Recherche et valorisation

M. Marcin FEDOR présente ses travaux intitulés "L'objectif de la réglementation prudentielle et son rôle dans l'allocation de l'épargne des sociétés d'assurance vie : le dépassement de Solvency II par une approche « rendement-risque»" en vue de l'obtention du Doctorat en Sciences Economiques.

 

La soutenance a lieu le vendredi 23 janvier 2009 à 18h00, en salle des thèses, D.520.

 

Membres du jury :

 

M. Jean-Marie CHEVALIER , Professeur des Universités, Université Paris-Dauphine , Président du jury

M. Christian de BOISSIEU, Professeur des Universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Rapporteur du jury

M. Didier FOLUS, Professeur des Universités, Université Paris 10, Rapporteur du jury

M. Jean BERTHON, Membre du jury

M. Philippe TRAINAR, Membre du jury

M. Bertrand VILLENEUVE, Professeur des Universités, Université de Tours, Membre du jury

M. Jean-Hervé LORENZI, Professeur des Universités, Université Paris-Dauphine, Directeur de thèse

 

Résumé :

Cette thèse analyse les origines et les objectifs de la réglementation prudentielle des placements en assurance et son rôle dans l'allocation de l'épargne des assureurs. Elle comporte trois parties. Une première partie explique l'importance du secteur de l'assurance pour la gestion de l'épargne mondial et permet de comprendre les nécessités, la nature et l'évolution des principes de solvabilité en assurance. Ces normes prudentielles étaient toujours développées dans un seul objectif - prévenir les faillites par la mesure et le contrôle scrupuleux du « risque ».

La deuxième partie traite du rôle négatif de ces normes de solvabilité « monofactorielles » sur l'allocation de l'épargne. Cette analyse historique permet de caractériser la capitalisation comme source de motivation pour la réallocation d'investissements et d'examiner la situation dans ce contexte en Europe avant l'introduction de Solvency II. La troisième partie propose un nouveau cadre théorique pour analyser la réglementation prudentielle des placements et explique théoriquement pourquoi les normes de solvabilité « mono factorielles » influencent les politiques d'investissement des assureurs. Cette dernière partie propose une nouvelle approche de la réglementation des investissements qui vise deux objectifs - le contrôle du risque et le rendement optimal. Sur la base de l'approche « bifactorielle », nous proposons des modifications pour Solvency II.

 

Mots clés:

réglementation prudentielle, assurance, placements, épargne, Solvency II, Value al Risk, approche « rendement-risque»