Soutenance de thèse - M. ANIS KHALED, le mercredi 11 février 2009 à 14h30

11.02.2009
Recherche et valorisation

M. Anis KHALED présente ses travaux intitulés "Evolution organisationnelle récente de l'industrie aéronautique civile : le cas d'EADS Airbus France ", en vue de l'obtention du Doctorat en Sciences de Gestion.

 

La soutenance a lieu le mercredi 11 février 2009 à 14h30, en salle des thèses, D.520.

 

Membres du jury :

 

M. Patrick RONDE, Maïtre de Conferences, Université de Moulhouse, Rapporteur du jury

M. Ali SMIDA, Professeur des Universités, Université Paris13, Rapporteur du jury

M. Philippe BORNERT,  Membre du jury

M. Michel KALIKA, Professeur des Universités, Ecole de Management de Strasbourg,  Membre du jury

M. Alain COTTA, Professeur Emérite, Université Paris-Dauphine, Directeur de thèse

 

Résumé :

Le présent travail essaye d'établir une analyse synthétique et cohérente du paysage organisationnel de la construction aéronautique civile et de son évolution récente, à travers le cas d'EADS Airbus France. Il essaye en outre de construire des mécanismes utiles pour la prise de décision organisationnelle. A

côté des caractéristiques historiques et économiques d'une industrie hautement stratégique, il a été question d'aborder les nouvelles théories de la firme selon les deux approches néo-institutionnaliste et cognitiviste. Si la question de la sous-traitance industrielle a été centrale dans notre travail, notre démarche s'est systématiquement élargie pour inclure la forme réseau. Le recentrage de la grande firme sur son erreur de compétences, qui caractérise la tendance récente des relations interentreprises, et qui se passe généralement à travers un processus de restructuration, engendre des modifications organisationnelles profondes sur l'ensemble de son réseau de sous-traitance. Le modèle théorique proposé, selon une approche hybride, qui marie le statique et le dynamique, explique la réalité organisationnelle récente de la grande entreprise et défend certains choix stratégiques récents, comme la délocalisation d'activités. La richesse du cas d'Airbus et de son réseau de sous-traitance permet d'offrir une application appropriée aux différents postulats de notre analyse. Le dernier plan de restructuration d'Airbus, appelé Power S jouira en ce sens, comme d'autres manœuvres stratégiques récentes de l'entreprise et de ses principaux partenaires, d'une validité particulière quant à sa nécessité, son « timing» et son efficacité.

 

Mots clés :

Construction aéronautique civile, sous-traitance industrielle, organisationnelle, entreprise réseau, délocalisation d'activités, restructuration.