Pacifica, l’Université Paris-Dauphine et l’Institut Europlace de Finance s’associent pour développer la recherche sur les produits d’assurance dédiés aux agriculteurs

29.01.2009
Recherche et valorisation

Pacifica, la compagnie d’assurance dommages du Crédit Agricole, l’Université Paris-Dauphine et l’Institut Europlace de Finance (EIF) signent un partenariat de deux ans destiné à développer la recherche scientifique sur l’évolution des produits d’assurance et de couverture financière des agriculteurs.
Dans un contexte d’évolution de la Politique agricole commune (PAC) et de disparition progressive du Fonds national de garantie des calamités agricoles (FNGCA), le secteur agricole est aujourd’hui de plus en plus exposé aux risques : risques naturels d’aléas climatiques, risques de volatilité des prix de l’énergie et des denrées agricoles et risques sanitaires. Parallèlement, on assiste au transfert progressif de la couverture des risques agricoles des Pouvoirs publics vers l’assurance individuelle d’où un besoin accru des professionnels agricoles de pouvoir disposer de solutions d’assurance garantissant la pérennité de leur activité.
C’est dans ce cadre que Pacifica, avec 20% de taux de pénétration sur le segment des agriculteurs, s’associe avec l’Université Paris-Dauphine et EIF dans une véritable démarche de recherche et de mécénat afin de faire évoluer la connaissance sur ces thèmes et de proposer, à terme, des solutions aux besoins concrets des agriculteurs.
Des premières pistes de travail devraient être proposées à l’été 2009.
Un partenariat tripartite
Pacifica apporte son expertise d’assureur et contribue à l’avancement du projet par le développement d’approches quantitatives, financières et assurancielles innovantes.
Autour de deux professeurs, experts en assurance et en techniques quantitatives, et dans le prolongement des travaux de la Chaire « Finance et Développement durable » Calyon-EDF créée en 2006, l’Université Paris-Dauphine mobilise son potentiel de recherche et contrôle la cohérence et l’avancement des travaux au niveau opérationnel.
L’Institut Europlace de Finance, de par son statut de fondation de recherche d’intérêt public, garantit la non exclusivité des recherches produites qui pourront ainsi bénéficier à l’ensemble du secteur.