Les pays les plus inégalitaires sont aussi ceux où les écarts de performance entre filles et garçons en mathématiques sont les plus élevés

19.03.2018

Les résultats des travaux de recherche menés par Thomas Breda, Elyès Jouini et Clotilde Napp, publiés le 16 mars dans la revue Science, suggèrent que les différences de performance entre les sexes en mathématiques sont une forme d'inégalité sociale qui peut être réduite par des institutions susceptibles de rendre les systèmes éducatifs plus inclusifs et équitables.

Thomas Breda est chargé de recherche CNRS au laboratoire Paris Jourdan sciences économiques (CNRS/EHESS/ENS Paris/Ecole des ponts Paristech/Inra/Université Panthéon-Sorbonne) basé à la Paris School of Economics, Elyès Jouini est professeur des universités à l’Université Paris-Dauphine au Centre de recherches en mathématiques de la décision (CNRS/Université Paris Dauphine) et Clotilde Napp est directrice de recherche CNRS au laboratoire Dauphine recherches en management (CNRS/Université Paris Dauphine).

Pour en savoir plus : Communiqué de presse