Il faut plus de formations doctorales à orientation professionnelle !

08.06.2016

Un article de Lionel Garreau et Pierre Volle, directeurs associés de l'EDBA, pour The Conversation.

La réforme LMD qui structure les programmes d’enseignement supérieur en trois niveaux vise depuis 2002 à harmoniser les formations au sein de l’espace européen.

Diverses instances telles que les universités, le ministère de l’Éducation nationale et le Conseil national des universités se penchent aujourd’hui sur le niveau doctoral.

Si le doctorat "classique" qui mène à la carrière d’enseignant-chercheur est assez balisé, le doctorat à orientation professionnelle reste, en France, en marge des pratiques actuelles. Toutefois, face à l’évolution de l’environnement national et international, il est important de reposer les bases et les enjeux de ces diplômes voués à se multiplier et qui portent aujourd’hui à débat. Tant l’attractivité de notre système d’éducation que l’insertion professionnelle et le développement individuel tout au long de la vie sont en jeu.

En France, le système universitaire délivre des doctorats en sens strict du terme, c’est-à-dire correspondant à l’arrêté du 7 août 2006. De fait, certaines écoles délivrent des diplômes de PhD – le standard international – qui ne sont pas considérés par l’État français comme équivalents au doctorat universitaire.

La suite de cet article sur : http://edba.dauphine.fr/actualites-videos/actualites/details-dune-actualite/article/il-faut-plus-de-formations-doctorales-a-orientation-professionnelle.html

[Crédit photo : Remise de doctorat. Miguel Medina/AFP]