du 12 au 18 octobre 2018

19.10.2018

Université Paris-Dauphine

Labtoo, la start-up fondée par Sophie Hue et Guillaume Leboucher, permet aux entreprises et aux chercheurs de trouver les experts dont ils ont besoin sur des sujets précis. Incubé à la fois dans le programme de l’Ehdec à Station F et à Paris-Dauphine, la plate-forme propose pour l’instant 150 prestations sur les sciences de la vie allant de l’extraction d’ADN à la synthèse de molécules. Lancée en février, la jeune pousse prépare une première levée des fonds pour 2019.
(Les Echos, 15/10/2018)

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

Dominique Méda, professeure de sociologie à l’Université Paris-Dauphine/PSL et directrice de l’Irisso, estime que le gouvernement d’Edouard Philippe fait les mêmes erreurs que les gouvernements précédents, notamment sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Selon l'enseignante, l'Etat devrait « s’engager dans un plan d’investissement public ambitieux », notamment axé sur la transition énergétique et le système éducatif.
(La Tribune Hebdo, 12/10 au 1/11/2018)

Pour Dominique Méda, professeure de sociologie et directrice de l’Institut de recherche interdisciplinaires en sciences sociales (Irisso) de l’Université Paris-Dauphine/PSL, on assiste à une "plate-formisation" de l'économie. Il est donc nécessaire pour l'enseignante de mettre en place de nouvelles régulations du travail et d'ouvrir un vrai débat public dans ce domaine.
(Le Monde Eco & Entreprise, 13/10/2018)

Etudiants et alumni de Paris-Dauphine

Il n'y a jamais eu autant d'inscrits dans les facultés. Et pour la majorité des étudiants, c'est un véritable choix. Pour certains, c'est les faibles frais comparés aux grandes écoles qui a fait la différence. C'est le cas de Lucas F. , qui attaque sa première année de master finance à Dauphine : « Pour mes trois années de licence à Paris-Dauphine, j'ai payé moins de 2000 €. Forcément le rapport qualité prix est intéressant ». La qualité de l'enseignement et la certitude d'avoir un emploi à la fin de ses études ont aussi convaincu l'étudiant d'opter pour cette université. « De nombreux cours sont assurés par des pros du secteur [...]. »
(La Parisien, 17/10/2018)

Hugues de La Marnierre devient directeur général de Société Générale China Limited. Ce diplômé de l’Université Paris-Dauphine, jusqu’ici responsable pays pour le groupe SG en Suisse, est remplacé par Anne Marion-Bouchacourt, titulaire d'un DESS en gestion financière de l'Université de Dauphine sur les marchés de capitaux.
(La Correspondance économique, 17/10/2018)

Jean-Baptiste Duval rejoint Evidence, cabinet conseil en stratégie et communication, au poste de directeur conseil-éditorial. Ce diplômé en journalisme de l’IPJ de Paris-Dauphine (2005) était précédemment chef de la rubrique économie du HuffPost.
(Correspondance de la Presse, 15/10/2018)

Dans le cadre de la réorganisation de France Télévisions, Senad Dhab vient d’être nommé directeur de la fiction numérique. Diplômé de l’Université Paris-Dauphine, il était directeur adjoint au numérique en charge des programmes depuis 2017.
(Correspondance de la Presse,10/10/2018)

Sanofi vient de nommer Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon au poste de vice-président exécutif et directeur financier. Ce titulaire d’un master de l’Université Paris-Dauphine devient également membre du comité exécutif du laboratoire français.
(Industrie Pharma Magazine, 09/2018)