Conférence "Transition énergétique, transition écologique ?" - 20 novembre 2013 à 19h00, salle Raymond Aron

18.11.2013
Université Paris-Dauphine

L’humanité est à un moment historique de son évolution. Une double transition est impérative :

  • Une transition énergétique pour construire des systèmes à la fois plus efficaces, plus intelligents et moins émetteurs de gaz à effet de serre ;
  • Une transition écologique : en lançant cette transition énergétique, l’Homme fait un véritable premier pas vers une économie qui valorise le capital naturel au lieu de le détruire.

Cette conférence est organisée à l'occasion du lancement simultané de deux ouvrages parus aux éditions Odile Jacob :

  • "Transition énergétique, les vrais choix", de Jean-Marie Chevalier, Michel Cruciani et Patrice Geoffron,
  • "Le capital vert, une nouvelle perspective de croissance", de Christian de Perthuis et Pierre-André Jouvet.

Une manifestation organisée par l'Université Paris-Dauphine, le CGEMP, la Chaire Économie du Climat, les éditions Odile Jacob et l'Institut Veblen.

Informations pratiques

Présentation des deux ouvrages

Ouvrage Transition énergétique les vrais choixTransition énergétique : les vrais choix.
Jean-Marie Chevalier, Michel Cruciani, Patrice Geoffron

Ce livre dresse l’inventaire des atouts et des faiblesses du modèle énergétique français. Côté atouts : une expertise et un patrimoine énergétiques sans équivalent ; côté faiblesses : une trop forte dépendance aux hydrocarbures, une part insuffisante du renouvelable, des prix qui ne reflètent pas la réalité du marché.

Alors comment reconstruire notre modèle : faut-il lever l’interdiction sur les gaz de schiste pour réduire nos importations ? Quelle place pour le nucléaire face au réchauffement climatique ? Qui va payer le développement des énergies renouvelables et les transformations associées ? Enfin, comment rendre notre système énergétique plus efficace et lutter contre la précarité énergétique grandissante ?

Citoyen, consommateur, professionnel, nous sommes tous concernés à un degré ou un autre par ces questions. Brisant un certain nombre de tabous – sur les prix, les gaz de schiste, le nucléaire –, ce livre éclaire les enjeux du débat et souligne les opportunités de la nécessaire transition qui s’ouvre à nous…

Jean-Marie Chevalier est professeur d'économie et senior associate au Cambridge Energy Research Associates (IHS-CERA). Ses ouvrages sur l’énergie font autorité.
Michel Cruciani, après avoir exercé diverses responsabilités au sein d'EDF et GDF jusqu'en 2007, est aujourd'hui conseiller auprès du Centre de géopolitique de l’énergie et des matières premières (CGEMP) de l’université Paris-Dauphine.
Patrice Geoffron est professeur d'économie et dirige le CGEMP de l’université Paris-Dauphine.

Ouvrage Le capital vert Le capital vert. Une nouvelle perspective de croissance
Christian de Perthuis, Pierre-André Jouvet

La nature a-t-elle un prix ? Comment valoriser le capital qu’elle représente pour construire un autre rapport de l’homme à son environnement ? Peut-on rendre compatibles l’impératif écologique et la prospérité de l’économie ?
Ce livre rompt avec la pensée économique traditionnelle, qui considère la nature comme un stock limité de ressources, dont l’épuisement menace la croissance. A cette vision fondée sur la rareté, Christian de Perthuis et Pierre-André Jouvet opposent la notion de fonction régulatrice : les services que rend la nature, qu’il s’agisse de la stabilité du climat ou de la biodiversité, ne peuvent rester gratuits si l’on veut maintenir la possibilité d’une croissance.

Explorant les champs d’expérimentations déjà ouverts pour le climat et la bio-diversité,  les auteurs montrent qu’il y a là un vivier d’innovations et d’investissements pour une croissance pérenne. Ils dévoilent sous un angle neuf  les enjeux de la transition énergétique et écologique.

Christian de Perthuis est professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine et fondateur de la Chaire d’économie du climat. Il préside le Comité pour la fiscalité écologique.
Pierre-André Jouvet est professeur d’économie et vice-président de l’Université de Paris Ouest, Nanterre–La Défense. Il est directeur scientifique de la chaire d’économie du climat.