2 docteurs dauphinois primés pour l’excellence de leurs recherches

21.12.2016

C’était le 1er décembre dernier, deux étudiants de Paris-Dauphine ont vu leurs thèses distinguées par la Chancellerie des Universités de Paris.

Chaque année depuis 1987, la Chancellerie récompensent les travaux de jeunes docteurs de toutes nationalités, issus des 17 universités et de 6 grands établissements d’enseignement supérieur d’Île-de-France. Les recherches primées sont issues des champs disciplinaires les plus variés comme le droit, les sciences économiques et la gestion, la médecine, la pharmacie, ou encore les lettres et les sciences.

Les deux jeunes docteurs dauphinois primés cette année sont :

Claire CHRETIEN-CIAMPI a reçu le Prix Louis Forest / Aguirre-Basualdo, pour sa thèse intitulée : « Influence des usages des technologies de l’information sur les assemblages de contrôles » soutenue le 18 novembre 2015 et réalisée à DRM (laboratoire Dauphine Recherche en Management) au sein de l’équipe MOST, sous la direction de Nicolas BERLAND.
« Cette thèse analyse les usages des technologies de l’information dans les organisations et les modifications que ces usages sont susceptibles d’induire dans les dynamiques de régulation des comportements. L’idée d’émergence d’une nouvelle forme de régulation obéissant à une logique comptable à 360° est proposée. Cette thèse s’inscrit dans le prolongement d’un parcours en entreprise semé d’interrogations. Le doctorat m’a paru la seule voie pour y apporter des réponses rigoureuses, éventuellement transférables par le biais de l’enseignement et de la publication. »
Pour en savoir plus, cliquez ici

Isabelle TRISTANI a reçu le Prix Thiessé de Rosemont / Demassieux, pour sa thèse intitulée : « Existence et stabilité de solutions fortes en théorie cinétique des gaz. » soutenue le 22 juin 2015 et réalisée au CEREMADE (Unité Mixte de Recherche : UMR n° 7534, CNRS et Université Paris-Dauphine) sous la direction de Stéphane MISCHLER.
« L’objet de cette thèse est d’analyser des équations provenant de la théorie cinétique des gaz (Boltzmann, Landau ou Fokker-Planck). Plus précisément, on étudie la problématique de l’existence de solutions, ainsi que la question du retour vers l’équilibre de ces dernières. L’étude de la théorie cinétique des gaz fournit des problèmes mathématiques passionnants, mais amène également à une compréhension plus profonde de phénomènes physiques. »
Pour en savoir plus, cliquez ici