Docteurs Honoris Causa 2013

Jeudi 10 octobre, Richard Portes, professeur d'économie à la London Business School recevra le Doctorat Honoris Causa de l'Université Paris-Dauphine.

Richard Portes, professeur d'économie à la London Business School, est fondateur et président du Center for Economic Policy Research (CEPR), directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, éditeur senior et co-président du comité éditorial de Economic Policy. Il est membre du Groupe des conseillers de politique économique du Président de la Commission européenne (Group of Economic Policy Analysis).

Richard Portes a été Rhodes scholar et fellow de Balliol College, Oxford. Il a également enseigné à l'université de Princeton, l'université de Harvard (Guggenheim fellow) et Birkbeck College (université de Londres). En 1999-2000, il a été le Distinguished Global Visiting Professor à la Haas Business School, Berkeley, et en 2003-2004, il a été Joel Stern Visiting Professor of International Finance à la Columbia Business School.

Richard Portes est fellow de l’Econometric Society et membre de la British Academy. Il a été également de 1992 à 2008 secrétaire général de la Royal Economic Society, réalisant le record du plus long mandat depuis John Maynard Keynes

Ses centres d’intérêts actuels en recherche portent sur la macroéconomie internationale, la finance internationale, les marchés obligataires européens et l'intégration européenne. Richard Portes a publié des travaux nombreux sur les marchés internationaux de capitaux, la stabilité financière, la mondialisation, les emprunts souverains et de la dette, les questions monétaires européennes, les marchés financiers européens, les flux internationaux de capitaux, les économies centralement planifiées et de transition, le déséquilibre macro-économique et l'intégration européenne.

Doctorats Honoris Causa remis le jeudi 27 juin 2013

Joseph E. Stiglitz et Fred S. Roberts ont reçu les insignes et le diplôme de Docteur Honoris Causa de l'Université Paris-Dauphine le jeudi 27 juin 2013.

Joseph E. STIGLITZ Professeur d'économie à l'Université de Columbia (New-York) Prix Nobel d'Economie (2001)

Joseph E. Stiglitz est né à Gary, dans l'Indiana en 1943. Diplômé de l'Amherst College, il a obtenu son doctorat au MIT en 1967, est devenu professeur à Yale en 1970 et a reçu, en 1979, le prix John Bates Clark, attribué tous les deux ans par l'American Economic Association à l'économiste de moins de 40 qui a fait la contribution la plus significative dans le domaine. Il a enseigné à Princeton, Stanford, MIT et a été Drummond Professor et membre du All Souls College, Oxford. Joseph E. Stiglitz a été membre puis président du Council of Economic Advisors au cours du mandat du président Clinton dans le milieu des années 1990, puis a rejoint la Banque Mondiale en tant qu'économiste en chef et vice-président senior.

En 2001, il a reçu le prix Nobel d'économie pour ses travaux sur les marchés avec asymétrie d'information. Il a été, d’autre part, l’un des principaux auteurs du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), qui a partagé le prix Nobel de la paix 2007. Il est à présent professeur à Columbia University à New York et co-président du Committee on Global Thought mis en place par cette université. Il est également le co-fondateur et co-président de l'Initiative for Policy Dialogue à Columbia University. En 2011, le magazine Time l’a classé parmi les 100 personnes les plus influentes du monde. En 2012, il a été décoré de la Légion d'Honneur, au grade d Officier.

Joseph E. Stiglitz a contribué à la création d’une nouvelle branche de l'économie, «L'économie de l'information», explorant les conséquences des asymétries d'information notamment dans le cadre des concepts clé de la sélection adverse et de l’aléa moral, qui sont depuis devenus des outils standards non seulement dans le cadre de la théorie économique, mais également dans celui de l’analyse politique. Il a fait d'importantes contributions en macroéconomie et en théorie monétaire, en économie du développement, en théorie du commerce international, en finance (publique et d'entreprise), en théorie de l'organisation industrielle, en économie du bien-être et de l’allocation des ressources. Dans les années 1980, il a contribué à relancer l'intérêt pour l'économie de la R & D.

Son travail a permis d'expliquer les circonstances dans lesquelles les marchés peuvent dysfonctionner, et comment l'intervention ciblée du gouvernement peut améliorer leur performance.

Son ouvrage le plus recent est The Price of Inequality: How Today’s Divided Society Endangers Our Future.

Fred S. Roberts Professeur de mathématiques à l'Université de Rutgers (New Jersey)

Fred S. Roberts est Professeur de Mathématiques à l’Université de Rutgers (NJ, USA), membre du corps académique des Facultés d’Informatique, Mathématiques, Recherche Opérationnelle, Biologie Moléculaire Computationnelle (et du Programme Doctoral BioMaPS), Ingénierie Industrielle et des Systèmes et Sciences de l’Education.

Actuellement il est Directeur du CCICADA (Command, Control and Interoperability Center for Advanced Data Analysis), établie en 2009 comme un centre Universitaire d’Excellence par le Ministère de l’Intérieur des États-Unis (département de la sécurité intérieure).

Le Centre qui a son siège à Rutgers a 17 partenaires au niveau national et s’occupe de thématiques variées comme : désastres naturels et inondations, allocation de ressources du gouvernement, gestion des licences de pêche industrielle, inspection des containeurs et gestion de la sécurité de grandes infrastructures sportives. Fred Roberts a été aussi directeur, de 2006 à 2009 du Centre pour l’Analyse Dynamique des Données (également établie par le MI).

Il a été également directeur pour 16 ans du DIMACS, le Centre de Mathématiques Discrète et d’Informatique Théorique, établie par la NSF comme un des premiers centres d’excellence en Science et Technologie. DIMACS a plus de 15 institutions participantes et plus de 325 chercheurs associés. Actuellement il est directeur émérite du DIMACS et conseiller senior.

Fred Roberts est membre du Comité NSF sur Sciences Mathématiques et leurs applications et a été membre du comité sur la coopération internationale et sur les sciences de l’environnement. Il est également membre du Comité de Pilotage du Programme « Mathematics for Planet Earth » et du comité scientifique de l’IIASA (International Institute for Applied Systems Analysis, Laxenburg, Austria). Il est co-directeur du Consortium Inter-Universitaire sur la Sécurité de l’État du New Jersey, il a servi le Département de la Santé pour le groupe de modélisation épidémiologique et participe au groupe de support au gouverneur du New Jersey pour la sécurité locale.

Fred Roberts est l’auteur de 4 livres, éditeur de 21 volumes et auteur de 175 articles scientifiques. Ses publications ont été traduites en Russe et en Chinois. Ses domaines de compétence varient de la modélisation mathématique de problèmes énergétiques, de la théorie de la décision, des réseaux de communication, à la psychologie mathématique, la théorie du mesurage, l’épidémiologie, la biologie computationnelle, le développement durable, la sécurité et l’éducation primaire.

Parmi les distinctions qu'il a reçues, figurent le prix de l’initiative de la recherche Universitaire du bureau d’investigation scientifique de l’armée de l’air américaine, la médaille de l’Union des Mathématiciens Czech et la distinction de l’Association ACM (le Groupe Algorithmique et Théorie du Calcul). Il est également Fellow de la Société Américaine des Mathématiques et a récemment reçu le prix comme pionnier de la NSF en Sciences et Technologies. 

Doctorats Honoris Causa remis le 27 mars 2013

Le mercredi 27 mars 2013 le Diplôme de Doctorat Honoris Causa de l’Université Paris-Dauphine a été  décerné, lors d’une cérémonie officielle, à :

Vernon Valentine PALMER,

Thomas Pickles Professeur de droit co-directeur du Centre Eason Weinmann de droit comparé Faculté de droit de l’université Tulane (New-Orleans, USA)

Vernon Valentine PALMER est professeur de droit, chaire Thomas Pickles et co-directeur du Centre Eason Weinmann de droit comparé à l’Université Tulane. Connu pour ses travaux et publications en droit comparé, il est membre à vie de l’Académie Internationale de droit comparé. 

Il a publié au moins douze livres et plus de cinquante articles dans les plus grandes revues internationales. Dans l’ensemble de son oeuvre, le professeur Palmer souligne l’importance que revêt le droit comparé comme un moyen de comprendre l’interaction entre les systèmes de common law et de droit civil de tradition romaniste. Son étude sur les juridictions mixtes dans le Monde (2ème éd., Cambridge Univ. Press, 2012) est l’ouvrage phare dans ce champ d’études. 

Le gouvernement français en reconnaissance de ses services pour la France, lui a conféré, en 1995, le grade de chevalier dans l’ordre des palmes académiques. En 2007, il a été admis dans l’ordre de la Légion d’honneur en qualité de chevalier. 

Le professeur Palmer a été professeur invité dans de très nombreuses universités dans le monde, notamment à la Sorbonne à Paris, aux universités de Strasbourg, de Martinique, de Barcelone, de Lausanne et de Genève en Suisse, de Trente en Italie, de Fribourg et de Hambourg en Allemagne. 

Le professeur Palmer a obtenu ses diplômes en droit à la Faculté de droit de l’université Tulane à la Nouvelle-Orléans avec la plus haute distinction de responsable éditorial de la revue de la Faculté de droit, puis un master en Droit à l’université de Yale et son doctorat en droit au Pembroke College à l’Université d’Oxford.

Jòzef FRACKOWIAK

Professeur, Docteur, Directeur de la Chaire de Droit commercial à la faculté de droit de l’Université de Wroclaw, Juge à la Cour Suprême de Pologne

Le Professeur Jòzef FRACKOWIAK, né en 1947, est docteur depuis 1985 et est professeur de droit civil et commercial dans le département de droit privé de la Faculté de droit, de gestion et d’économie de l’Université de Wroclaw. Il a, au cours de sa carrière, mené des recherches en France, en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Il est l’auteur de plus de cent vingt publications, principalement en droit civil et en droit commercial. Ses publications majeures ont concerné le droit du logement, le droit des sociétés, le droit commercial international polonais, et l’harmonisation du droit des sociétés au sein de l’Union européenne. Il a en parallèle été membre de nombreux conseils de surveillance de sociétés.

De 1987 à 1990, il a été vice-doyen de la Faculté de droit de Wroclaw et de 1990 à 1993 vice-Président de l’université. Il a dirigé de nombreuses thèses, et deux de ses élèves sont devenus professeurs à Wroclaw.
Il a été membre du Conseil législatif auprès du premier ministre de Pologne de 1995 à 2002.

De 2002 à ce jour, il est juge à la chambre civile de la Cour suprême de Pologne, fonction qu’il exerce en conservant son activité de professeur.

En 2011, il a été élu membre du Comité des Sciences juridiques à l’Académie des Sciences de Pologne.