DRM récompensé par la FNEGE

25.04.2017

La FNEGE a récompensé deux dauphinois du centre de recherche Dauphine Recherches en Management (DRM), le 20 avril 2017 lors de sa cérémonie solennelle de Remise des Prix des Meilleurs Ouvrages et Thèses en Management au Conseil Économique social et environnemental.

Jean-François Chanlat, professeur en sciences des organisations au sein de DRM de l’Université Paris-Dauphine, a reçu le prix du meilleur ouvrage dans la catégorie ouvrage de recherche non collectif, en collaboration avec Hervé Dumez et Michèle Breton du Centre de recherche en gestion de l'École polytechnique pour l’ouvrage « Jacques Girin, Langage, organisations, situations et agencements » publié aux Presses de l'université Laval dans la collection "Sciences de l'administration".

 Et

Eloïse Sengès, Docteur 2016 en sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine, a reçu le Prix du meilleur pitch en 180 secondes pour sa thèse intitulée « Antécédents, manifestations et effets du Bien Vieillir Désiré sur la consommation des seniors », sous la direction de Denis Guiot. Diplômée du Master 2 Recherche Marketing et Stratégie Mention Bien. Major de Promotion de l’Université Paris-Dauphine, Eloïse Sengès est actuellement Ingénieur de recherche, en collaboration avec le Pr. Denis Guiot, dans le cadre du Projet FUI – Consortium européen ACCRA à Dauphine.


Résumé de la thèse :
Enjeu important pour le marketing des seniors, le concept de bien vieillir demeure peu investigué par la recherche en marketing. Nous introduisons un nouveau concept, le Bien Vieillir Désiré (BVD), qui fait référence aux objectifs psychologiques, physiques, sociaux et financiers, poursuivis dans la quête du bien vieillir. Nous en proposons un modèle de mesure bifactoriel, fiable et valide, en quatre dimensions : le BVD général, le BVD physique, le BVD social et le BVD financier. Son influence est testée sur huit comportements de consommation relatifs aux secteurs suivants : alimentation, e-santé, chirurgie esthétique, loisirs, placements financiers, réseaux sociaux et sites de rencontres. L’échelle de mesure et un modèle global antécédents-manifestations-effets sont validés à partir d’un échantillon de 900 seniors âgés de 50 à 80 ans. Les résultats suggèrent le développement d’une nouvelle approche marketing des seniors : le marketing du bien vieillir. Son investigation et sa mise en œuvre sont ancrées dans quatre concepts clés : le BVD, le vieillissement perçu, les attentes d’ajustement au vieillissement et la consommation du bien vieillir.

http://www.theses.fr/2016PSLED033