L'éthique dans la finance est-elle un facteur de performance économique et sociale ?

Du 22/05/2017 au 22/05/2017
à19:00

L’objectif poursuivi par cette conférence organisée par la 8ème Promotion de l’Executive Master étudiants de l’Exécutive Master Principes et Pratique de la Finance Islamique en collaboration avec ETHINK FINANCE ELITE est de proposer un débat constructif autour de problématiques pertinentes qui permettront aux participants d’appréhender la réalité et l’avenir de l’éthique au sein de la Finance

En 2005 déjà dans « Religion and Economic Performance » MARCUS NOLAND de l’Institute for International Economics, à Washington DC, USA soulignait le lien entre religieux éthique et performance économique, l’éthique est devenu après le « tsunami » de la crise financière, une autre lame de fond qui séduit de plus en plus d’acteurs financiers ou non.

Plus récemment, le très réputé professeur de philosophie politique d’Harvard Michael Sandel soulignait dans son célèbre ouvrage « ce que l’argent ne saurait acheter » une « sur-marchandisation » et une « super- financiarisation » du marché entrainant une destruction des valeurs sociales et une performance toutefois relative.Il devient donc aujourd’hui évident de se poser la question de ces deux termes antinomiques aux premiers abords « finance » et « éthique ».

Même s’il est sans nul doute que cela reste une approche innovante qui vise à concilier performance économique, inclusion financière, impact social et environnemental positifs tout en favorisant le financement des entreprises et des entités publiques qui contribuent au développement durable quel que soit leur secteur d'activité.

Avec la participation de :

Bernard Devert, Président Fondateur de Habitat et Humanisme, prix de l’Entrepreneuriat Social 2016 du Boston Consulting Group

Hubert de Vauplane, Partenaire chez KramerLevin

Catherine Von Dahl, Présidente chez NOV