Conférence sur les grands enjeux contemporain - Le bonheur est en jeu, difficultés d'une voie éthique dans le monde moderne

Du 07/03/2018 au 07/03/2018
De 17:15 à 18:45

Dans son ouvrage Les fins dernières, pierre angulaire d’une œuvre considérable et exigeante consacrée à l’éthique individuelle au sein de sociétés données, Jean Baechler, sociologue, philosophe et historien, pose les fondements d’une science de l’éthique, très « décentrée » par rapport à tous les usages abusifs faits aujourd’hui de cette notion. Il envisage le bonheur non pas comme une fin en soi, un simple état de contentement dans lequel l’individu serait libéré de tous ses problèmes, mais comme une résultante, un « effet secondaire » de conduites répondant à certains critères de réussite : le fruit d’un agir éthique.

Vivre n’est pas le déroulement d’un programme, mais la poursuite d’objectifs successifs, en vue de trouver, à travers bien des incertitudes, une solution au problème « Quelle vie mérite d‘être vécue ? ». C’est – comme la marche en altitude - passer de situations singulières en situations singulières, dont la somme forme peu à peu un destin, qui devient une destinée (un destin sur lequel on a prise), lorsque l’on vit éthiquement, c’est-à-dire en agissant de manière ordonnée à une fin, et en recommençant sans cesse.

A son intervention succèdera, réagissant à son propos et se greffant sur lui, celle d’un homme de terrain et d’action, Etienne de La Thébeaudière, industriel de Lorraine, à la tête du groupe Ober (une entreprise innovante de taille intermédiaire, comptant parmi les leaders mondiaux des revêtements de surface décoratifs haut de gamme), porteur d’une certaine éthique du travail et de la qualité humaine et environnementale.

Un panel d’étudiants de Degead 2 adressera enfin des questions aux deux conférenciers.

En amont immédiat de la conférence (de 17h15 à 17h30), les étudiants seront invités à répondre à quelques questions qui leur seront adressées au moyen de l’application Wooclap ; les conférenciers prendront connaissance des résultats juste avant leur intervention.

La modération sera assurée par des étudiants du DEGEAD 2