Conférence - Les lanceurs d’alerte

22/03/2018
De 14:30 à 19:00

LuxLeaks, WikiLeaks, Paradise Papers… Les lanceurs d’alerte et les affaires qu’ils révèlent ignorent bien souvent les frontières.

Dans ce contexte, les législateurs ont commencé à réagir. En France, la loi « Sapin II » (loi relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique) du 8 décembre 2016 confère pour la première fois un statut et une protection légale au lanceur d’alerte, ce qui place l’Hexagone à l’avant-garde des législations sur ce thème. Une telle protection est-elle pour autant suffisante ? Récemment, le législateur européen s’est lui aussi saisi de la question. Le 2 octobre 2017, le Parlement européen a en effet adopté une résolution relative aux mesures de protection des lanceurs d’alerte et la Commission européenne réfléchit à une proposition de directive sur ce sujet.

Ces nouvelles réglementations et les perspectives qu’elles ouvrent ne pouvant être abordées sans envisager leur dimension internationale et européenne, le Master 240 « droit européen et international des affaires » de l’Université Paris-Dauphine a décidé d’organiser, en partenariat avec le Centre de Recherche de Droit de Dauphine et la House of Public Affairs, une conférence sur « Les lanceurs d’alerte », le 22 mars 2018 (14:30-19:30). À cette occasion, hauts magistrats, avocats spécialisés, directeurs juridiques, universitaires, chercheurs et lanceurs d’alerte eux-mêmes débattront de ce thème d’actualité.