du 30 septembre au 05 octobre 2017

05.10.2017

A la Une

Le 06 septembre dernier, Isabelle Huault, présidente de l'Université Paris-Dauphine et Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat, ont signé la convention de partenariat relative à la création de l'Executive master "Dirigeants du logement social". Ce nouveau diplôme de niveau Bac+5, dispensé par l’Université Paris-Dauphine, permettra aux dirigeants et futurs dirigeants d'organismes de logement social d'acquérir toutes les clefs des dimensions managériales, financières, stratégiques, marketing et juridiques, tout en garantissant un accompagnement personnalisé.
(Actualités Habitat, 30/09)

Université Paris-Dauphine

Mardi 3 octobre, Dauphine Alumni organise une conférence de 19h30 à 21h00 à l'Université Paris-Dauphine ayant pour thème : Énergies renouvelables intermittentes : compétitivité en France et dans le monde. La conférence commencera par une intervention de Georges Sapy et sera suivie d'un débat autour des questions suivantes : Quelle est la compétitivité des énergies éolienne et solaire en 2017 en France ? Comment intégrer au mieux ces énergies au marché ? Quels sont les nouveaux modèles qui se développent ?
(Enerpresse, 03/10)

Chaires d’enseignement et de recherche

Christian de Perthuis, professeur d'économie à l'Université Paris-Dauphine et fondateur de la chaire d'économie du climat, se félicite dans Les Echos d’une nouvelle impulsion donnée à la fiscalité écologique. Avec la loi de finances 2018, "le gouvernement inscrit dans la durée deux mesures essentielles : la réduction graduelle des avantages fiscaux du diesel et l'instauration d'une taxe carbone", rappelle-t-il. Selon lui, La mesure la plus importante, concerne la généralisation du chèque énergie. Ce dispositif ciblé sur les ménages en situation de précarité énergétique doit être mis en place en janvier prochain.
(Les Echos, 03/10)

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

Serge Perrot, professeur de management à l’Université Paris-Dauphine se penche dans La Tribune sur l’intégration de nouveaux salariés dans l'entreprise pouvant s'accompagner de tensions. L'idée est que s'intégrer dans une entreprise, "c'est parvenir à y jouer pleinement son rôle, en répondant aux attentes de l'entreprise ainsi qu'à ses propres attentes", décrit-il. L'intégration dans l'entreprise, c'est-à-dire le passage d'un individu extérieur à l'entreprise, à un collaborateur qui y joue pleinement son rôle, s'accompagne ainsi de tensions de rôles.
(La Tribune, 30/09-02/10)

Sylvain Broyer, intervenant à l’Université Paris-Dauphine et responsable du département d'économie de Natixis, estime que la mise en place du prélèvement forfaitaire unique (PFU) est une véritable incitation à diriger son épargne vers les produits plus risqués. Par ailleurs, l'idée n'est pas de baisser les impôts des plus favorisés pour qu'ils consomment plus, mais pour qu'ils investissent davantage en France.
(Le Figaro, 04/10)

Selon une étude du Lab bpifrance, 87 % des 1 800 patrons de PME et ETI interrogés n'affichent pas la transformation numérique comme une priorité. La question clef semblerait résider en partie dans la sensibilisation. "II faut un immense effort d'acculturation, d'accompagnement et de formation", martèle Henri Isaac, professeur à l’Université Paris-Dauphine, président de Renaissance Numérique et auteur de l’étude. Seules 12 % des entreprises ont mis en place des formations dédiées au digital en interne. Pas étonnant alors que, une fois le chef d'entreprise convaincu, le principal ennemi du digital vienne de l'intérieur.
(Les Echos, 04/10)

Etudiants et Almuni de Paris-Dauphine

Après une carrière sportive bien remplie et des études trop vite interrompues à son goût, l’ancien champion de natation Yannick Agnel, âgé de 25 ans, vient de faire sa rentrée à l’Université Paris-Dauphine avec pour objectif un Master. Parallèlement, il continue à s'occuper de sa propre entreprise, de ses sponsors et de son rôle d'ambassadeur de la fondation Princesse Charlène de Monaco, engagée dans la lutte contre les noyades.
(etudiant.lefigaro.fr, 29/09 ; Europe 1, 03/10)

Julien Munch, titulaire d’un master audit de l'Université Paris-Dauphine, ancien officier de l’armée de l’air et inspecteur des finances depuis juillet 2014, est nommé directeur du magasin FNAC Paris Montparnasse.
(La Correspondance économique, 04/10)