du 19 au 25 janvier 2018

25.01.2018

A la Une

Les diplômés du Laster "Peace Studies", proposé par l'Université Paris-Dauphine depuis la rentrée 2013, ont pour ambition de devenir des pacificateurs avertis. La formation de ce master est construite autour de "quatre compétences fondamentales", détaille Anouck Adrot, responsable de formation : "élever les signaux faibles qui permettraient d'identifier ce qui peut mener une région à une situation conflictuelle; éviter l'enlisement et donc développer une analyse des jeux de pouvoir; répondre à des événements imprévus (crise, tsunami, famine...), et enfin reconstruire des relations pacifiées".
(Le Monde Universités & Grandes Ecoles, 25/01/2018)

Université Paris-Dauphine

Le Figaro Santé se penche ce trimestre notamment sur les aidants-familiaux. Selon les données publiées par l’équipe du Laboratoire d’économie et de gestion des organisations de santé de l’Université Paris-Dauphine dans le cadre de l’étude Share, la contribution de ceux qui accompagnent leurs proches dépendants permet à la société d’économiser pas moins de 11 milliards d’euros par an.
(Le Figaro Santé, 01-03/2018)

Renaud Dorandeu, directeur du département LSO de l’Université Paris-Dauphine est interrogé dans Le Monde Universités & Grandes Ecoles sur l’utilité des "soft skills" dans les formations supérieures et pour les recruteurs.
(Le Monde Universités & Grandes Ecoles, 25/01/2018)

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

Boris Picano-Nacci, professeur de mathématiques à l’Université Paris-Dauphine est décrit comme exemple par Aujourd’hui en France dans un article sur la reconversion des anciens traders.
(Aujourd’hui en France, 21/01/2018)

Sophie Bernard, sociologue et professeur à l’Université Paris-Dauphine est interrogée par France 3 Paris Ile-de-France sur les causes du stress et du burn-out.
(France 3 Paris Ile-de-France, 22/01/2018)

Philippe Chalmin, professeur à l’Université Paris-Dauphine présentait ce mercredi les prévisions du groupe CyclOpe concernant le cours des matières premières de 2017.
(finance.orange.fr, 23/01/2018 ; Les Echos, 24/01/2018 ; Le Monde Eco & Entreprises, 25/01/2018)

Elyès Jouini, vice-président de l’Université Paris-Dauphine fait le point dans Jeune Afrique sur les relations entre la Tunisie et l’Union Européenne dans le cadre du retrait de la Tunisie de la liste noire des "juridictions non coopératives en matière fiscale".
(www.jeuneafrique.com, 23/01/2018)

Etudiants et Alumni de Paris-Dauphine

À 32 ans, Anta Babacar Ngom Bathily a pris les rênes de l'entreprise familiale, la Sedima, fondée par son père, avec l'ambition d'en faire le n°1 de l'agroalimentaire en Afrique de l'Ouest. Après s’être formée à l’Université Paris-Dauphine et à Sciences-Po, la jeune femme a décidé de relever le défi de reprendre l’entreprise malgré les opportunités qui se présentaient à elle en France.
(African Business, 01-02/2018)