La politique étrangère d'Emmanuel Macron : retour vers le gaullo-mitterrandisme ?

10/04/2017
From 18:30 to 20:00

En s'adressant à la conférence des ambassadeurs du 29 août dernier, Emmanuel Macron a retenu l'indépendance de la France comme l'un des socles de la diplomatie française. Il a ajouté que "la France, si elle en a la volonté et s'en donne les moyens, conservera une voix originale dans le concert des Nations" et que "nous sommes une puissance grande par ses ambitions, ses idéaux et ses espérances et nous devons pleinement l'assumer". Mais ces formules, que de Gaulle puis Mitterrand auraient pu prononcer, sont employées en 2017 dans le contexte qui n'est plus celui de la guerre froide ni de l'ordre postérieur à la chute du mur de Berlin. Dans un "ordre international" plus incertain que jamais, Yves Doutriaux tentera d'esquisser ce que pourrait être le nouveau cours de la politique étrangère de la France dans ses relations avec les grandes puissances, sa politique européenne, au Moyen-orient ou en Afrique, au regard de celle des deux présidences antérieures de N.Sarkozy puis de F.Hollande.

Yves Doutriaux est un ancien diplomate, il a été en poste notamment dans les représentations de la France auprès de l'UE, de l'ONU puis ambassadeur auprès de l'OSCE, aujourd'hui enseignant en géopolitique à l'Université Paris-Dauphine (Master Affaires Internationales) et professeur associé à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et auteur de plusieurs ouvrages sur les institutions européennes et la diplomatie.